La toute première médaille de l’Érythrée aux championnats du monde sur route

La toute première médaille de l’Érythrée aux championnats du monde sur route


Biniam Girmay (Erythrée) a délivré un résultat historique vendredi aux Mondiaux des Flandres. Franchissant la ligne d’arrivée à deux secondes du vainqueur Filippo Baroncini (Italie) dans la course sur route masculine des moins de 23 ans, le jeune homme de 21 ans est devenu le premier Érythréen et le premier Noir africain à remporter une médaille aux Championnats du Monde Route UCI.

« Je suis très fier de ce que je viens de réaliser, cette médaille d’argent signifie beaucoup pour l’Érythrée, et aussi pour l’Afrique », a déclaré Girmay après coup. « Je suis convaincu que l’avenir de mon pays est prometteur, car nous avons un grand potentiel. Nous travaillons dur depuis plusieurs années déjà pour le développer et avec un peu d’expérience supplémentaire, d’autres résultats comme celui-ci suivront.

Au terme d’une course de 160,9 km d’Anvers à Louvain, Girmay a remporté le sprint pour la deuxième place devant Olav Kooij (Pays-Bas) dans un peloton réduit pour prendre la deuxième place.

« C’était une course nerveuse dès le départ. J’étais attentif et j’ai essayé d’éviter les ennuis aussi bien que possible », a déclaré Girmay. « J’ai pu compter sur le soutien de mes coéquipiers et je tiens à les remercier du fond du cœur. On s’est rendu compte que plusieurs nations prenaient les commandes du peloton pour organiser un sprint massif, alors on a choisi d’attendre patiemment la finale. Nous étions confiants pour un sprint, car j’ai bien performé dans cet exercice ces dernières semaines. Il y a eu une rude bataille de positionnement dans le dernier kilomètre, mais je me sentais assez fort pour garder mon calme et me cacher, en prenant le risque d’être bloqué.

De toute évidence, cette stratégie a fonctionné, et Girmay a depuis ajouté une grande réussite à son palmarès croissant.

Girmay n’a cessé de gravir les échelons en tant que perspective depuis qu’il a fait sensation en 2018, lorsqu’il a remporté les titres juniors continentaux d’Afrique dans la course sur route et le contre-la-montre et a obtenu une série d’autres résultats solides dans les courses juniors, peut-être plus particulièrement les meilleurs. Remco Evenepoel remporte l’étape d’ouverture de la course par étapes Aube-Thimister-Stavelot. Il a remporté des étapes à la Tropicale Amissa Bongo et au Tour du Rwanda l’année suivante, puis a rejoint l’équipe de deuxième division Nippo Delko One Provence pour 2020, remportant plus de victoires à la Tropicale Amissa Bongo, terminant à une impressionnante seconde au Trofeo Laigueglia derrière Giulio Ciccone, prenant son premier départ en WorldTour et décrochant d’autres bons résultats.

Après avoir débuté cette saison avec la même équipe, il a rejoint l’équipe Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux de niveau WorldTour en août, et début septembre, il a remporté une journée de victoire devant quelques grands de la Classic Grand Besançon Doubs. .

En bref, la médaille d’argent de Girmay pour les moins de 23 ans n’est que la dernière d’une série de performances toujours impressionnantes au cours des dernières années. C’est aussi un résultat majeur pour le cyclisme érythréen, qui est en hausse ces dernières années. Daniel Teklehaimanot est devenu le premier cycliste érythréen à participer aux Jeux olympiques de 2012, et lui et Merhawi Kudus ont été les premiers partants du Tour de France de l’Érythrée en 2015, lorsque Teklehaimanot est devenu le premier Africain à porter le maillot à pois. En 2019, Kudus a remporté le premier podium du classement général de l’Érythrée dans une course WorldTour au Tour de Turquie.

Désormais, les fans érythréens peuvent célébrer une étoile montante à Girmay, dont les compétences pourraient faire de lui un coureur à surveiller dans les courses d’une journée, et qui a déjà adhéré à une équipe belge du WorldTour.

“Je regarde vers l’avenir avec espoir, ce serait un rêve d’aller au Rwanda en 2025 avec l’ambition de transformer cette médaille d’argent en un maillot arc-en-ciel”, a-t-il déclaré. « C’est aussi un honneur pour moi d’obtenir ce résultat ici, en Belgique, le port d’attache de mon équipe Intermarché-Wanty-Gobert. Cette structure m’a offert l’opportunité de me montrer au plus haut niveau du cyclisme international. L’équipe m’a encouragé et soutenu dès le premier jour. C’est pourquoi je tiens également à les remercier.



Source link